Publié le

Bienvenue !!

ORADOUR, 10 JUIN 1944

Le 10 juin 1944, quatre jours après le débarquement américain en Normandie, 642 hommes, femmes et enfants de la commune d’Oradour-sur-Glane sont massacrés par une unité de la Waffen SS de la division Das Reich remontant de Montauban vers les plages normandes. 14 Alsaciens (un engagé volontaire et 13 “Malgré nous”) faisaient partie de cette unité.

La commune d’Oradour-sur-Glane

Avant la tragédie du 10 Juin 1944, Oradour-sur-Glane était une bourgade paisible, à l’écart des événements liés à l’occupation allemande (ni présence militaire, ni résistants). Elle était un lieu de villégiature et d’approvisionnement apprécié. Elle se caractérisait alors par un commerce actif en centre-bourg et des exploitations agricoles prospères aux alentours.

Sa population a presque doublé, dans les premières années de la guerre, en raison de l’arrivée de réfugiés alsaciens, d’expulsés lorrains, de travailleurs espagnols et vraisemblablement de quelques juifs ayant fui la zone occupée limitrophe. Oradour comporte trois écoles : une de garçons de 64 élèves, une de filles de 106 élèves et une école pour les enfants lorrains de 21 élèves. Au total, 171 enfants sont encadrés par deux instituteurs et cinq institutrices.

Les faits

Le 10 Juin 1944 est un samedi, jour de distribution de tabac. Il y a donc beaucoup de monde, venu des exploitations agricoles, et des environs de Limoges, notamment dans les bars et restaurants du village.

Vers 14h15, Oradour est encerclé et investi par la 3ème compagnie du régiment “Der Führer” de la division SS Das Reich. Sous le prétexte d’un contrôle d’identité et de recherche d’une cache d’armes, tous les habitants sont regroupés sur la place du champ de foire. Le village est méthodiquement fouillé et les récalcitrants abattus. Seul réussit à s’enfuir le jeune Roger GODFRIN, élève de l’école lorraine.

A 14 heures 45, le regroupement est terminé. A 15 heures, les femmes et les enfants sont dirigés vers l’église où ils sont enfermés. Les hommes sont répartis dans sept granges du village, préalablement choisies par les Allemands pour leur unique issue sur la rue.

A 15 heures 30, au signal d’un coup de feu, les hommes sont simultanément abattus à la mitrailleuse dans les granges et, pour la plupart, achevés au revolver. Puis les SS les recouvrent de fagots et de paille auxquels ils mettent le feu. Cinq hommes blessés parviennent cependant à s’échapper de la grange Laudy par une brèche du mur arrière.

Vers 16 heures, les SS déposent dans l’église une caisse d’explosifs et de fumigènes et allumaient les mèches. Puis, à la mitrailleuse, ils abattent femmes et enfants. Seule Mme ROUFFANCHE parvient à s’enfuir par un vitrail brisé derrière le maître-autel.

Jusqu’à 19 heures, s’ensuivent pillages et incendies des habitations. A 22 heures, le gros des troupes allemandes part. Les deux jours suivants, des détachements reviennent creuser des fosses pour ensevelir les cadavres et achever l’incendie des bâtiments.

Pourquoi ?

Lors de sa remontée vers la Normandie, la division SS Das Reich reçoit l’ordre de répondre au harcèlement des maquisards par des représailles sur la population. La veille de la tragédie d’Oradour, cette division exécute, par pendaison, 99 hommes à Tulle.

L’enlèvement par la Résistance de Haute-Vienne d’un officier SS, le 9 juin, a été présenté par les bourreaux comme l’origine du massacre. Il est cependant clairement établi que la décision de détruire le village a été prise avant cette opération.

Lors du regroupement de la population sur le champ de foire, les sous-officiers SS ont également prétendu rechercher une cache d’armes. Mais il ne s’agissait là que d’une simple manœuvre psychologique, destinée à rassurer la population. Les habitants d’Oradour savaient pertinemment qu’il n’en existait pas puisque le village ne connaissait pas d’activité résistante.

Une réflexion au sujet de « Bienvenue !! »

  1. Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

Les commentaires sont fermés.